Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

Base de données : les solutions propriétaires marquent le pas

La multitude de solutions de base de données open sources comme Cassandra, MongoDB et PostgreSQL concurrencent directement Oracle Database sur de nouveaux marchés, mais pas uniquement.

C’est un rapport de Bloomberg qui illustre bien cette tendance : les solutions de gestion de bases de données propriétaires perdent du terrain face à leurs homologues open source. Un des acteurs les plus touchés est Oracle. Bien que le choix d’une migration de base de donnée en production vers une solution assez rare, Bloomberg affirme qu’Oracle est de plus en plus souvent abandonné lors de la mise en route de nouveaux projets. L’institut d’analyse Gartner confirme cette tendance et promet que les bases de données open source devraient continuer à prendre une place de plus en plus importante dans les années à venir.

Les ventes en baisse pour Oracle

On observe donc une baisse constante des ventes de licence pour Oracle lors des 7 derniers trimestres. Pour éviter de trop grande perte financière, la firme a donc décidé d’augmenter ses frais de maintenance, renfonçant ainsi le mécontentement des clients actuels et en quelque sorte un cercle vicieux rendant d’autant plus attractives les solutions alternatives.

Quelles alternatives ?

L’alternative la plus prisée citée par Bloomberg est la base de données Cassandra, développée par la fondation Apache. Cette offre de type NoSQL et aujourd’hui utilisée par de nombreux acteurs d’importance comme Apple ou Netflix. DataStax. Le gain estimé est clair : une solution Cassandra coûterait 5 fois moins cher en terme de licence. Une seconde alternative à la mode serait MongoDB.

La confrontation avec PostgreSQL

Bloomberg semble cependant avoir oublié un acteur principal du marché : PostgreSQL, qui reste le concurrent direct d’Oracle sur les marchés historiques de la base de données. Certes moins sophistiqué, PostgreSQL semble séduire malgré les entreprises qui n’ont que faire de fonctionnalités trop complexes et parfois inutiles dans leur métier.

Les derniers classements publiés par DB-Engines illustrent clairement ce phénomène. Alors que les trois premières solutions restent Oracle, MySQL et SQL Server, leurs scores respectifs sont tous trois en baisse. Dans le même temps, les solutions open source parmi les dix premières du classement sont en nette progression, avec des taux de croissance à deux chiffres sur une année et jusqu’à 47% de progression pour Redis.

 

Source : www.bloomberg.com

Experts de  Smile
Auteur de l’article

Experts de Smile

Avis des internautes

comments powered by Disqus